Accueil / Franciades / Le quartier

Les Franciades : Le quartier


 

Les artisans du projet

La Ville a désigné PARIS SUD AMÉNAGEMENT comme aménageur de la ZAC Franciades-Opéra. Pour y parvenir, l’équipe de PARIS SUD AMÉNAGEMENT chargée du projet s’est entourée de professionnels en matière d’architecture, d’urbanisme, de maîtrise d’œuvre ou de coordination.

La Ville a désigné PARIS SUD AMÉNAGEMENT comme aménageur de la ZAC Franciades-Opéra. PARIS SUD AMÉNAGEMENT est chargée de leur mise en œuvre, afin notamment de garantir la cohérence des  opérations immobilières. Elle conduit le projet en transversalité avec l’ensemble des services de la Ville.

Pour y parvenir, l’équipe de PARIS SUD AMÉNAGEMENT chargée du projet Franciades-Opéra s’est entourée de professionnels reconnus en matière d’architecture, d’urbanisme, de maîtrise d’œuvre ou de coordination.

La Ville de Massy est à l’initiative du projet urbain.

PARIS SUD AMÉNAGEMENT, est le chef d’orchestre du projet, elle assurera également l’aménagement des espaces publics, la réalisation du parking Saint-Paul et du parking souterrain sous le grand Parvis.

Nexity, est spécialisée dans la création de quartiers et de projets immobiliers de grande taille. Elle est chargée de la construction des logements.

Sodes a pour métier la promotion immobilière de commerces en pied d’immeuble.
Elle est chargée de la construction et de la gestion des commerces.

L’atelier Albert Amar est l’architecte coordonateur.

CAP Terre expert en développement durable, elle est garante de la réponse apportée par le projet à la règlementation environnementale et de la pérennité des ambitions de développement durable à toutes les phases du projet.

Richez-Associés maître d’oeuvre des espaces et équipements publics.
Il construira en particulier le nouveau parking.

SEGAT est chargé du transfert ou de l’indemnisation des commerçants des Franciades.
La SCO est le pilote de la ZAC. Elle s’assurera que le projet de rénovation respecte toutes les activités du quartier et garantira une bonne cohabitation des chantiers avec les riverains pendant toute la durée des travaux.

L’agence TVK Trévelo & Viger-Kohler est spécialisée dans la « construction de la ville ».

 

VINCENT DELAHAYE

Sénateur, maire de Massy

Franciades-Opéra est l’amorce d’une régénération progressive globale du quartier Massy Opéra

« Massy Opéra est un quartier qui ne vit pas mal, mais qui a quand même besoin de se régénérer, de se moderniser, d’évoluer. Nous avons commencé par nous attaquer au cœur du quartier pour y créer un véritable centre-ville avec, devant l’opéra, une place qui ne soit pas un parc de stationnement, mais une vraie place animée, sympathique.

Notre idée est de faire évoluer progressivement les parcelles qui sont autour, dont les immeubles vont arriver à la fin de la période d’amortissement des rénovations qui ont eu lieu dans les années 1990. Nous n’aurions rien pu faire avant pour cette raison, mais nous pourrons bientôt commencer à discuter avec les propriétaires concernés. Autour de 2019, l’opération Franciades-Opéra devrait être achevée, les rénovations amorties et la station de Massy Opéra, sur la ligne du Grand Paris, ouverte. Elle se trouvera entre l’Opéra et le centre hospitalier Jacques Cartier, au cœur du quartier. Cette conjonction de facteurs favorables va nous permettre d’agir. Nous verrons le moment venu si nous pouvons bénéficier ou non d’une opération de type ANRU pour poursuivre les transformations engagées. »

 

ANAÏS KOT

Directrice de l’Urbanisme de Massy (jusqu’en Mars 2013)

« Le projet de restructuration des Franciades est né d’un constat : celui de la dégradation progressive d’un centre commercial ne tirant pas suffisamment parti de sa localisation stratégique à proximité d’équipements très attractifs (Opéra, médiathèque, centre hospitalier, …).

Mon rôle au sein de la Direction de l’Urbanisme a ainsi été à partir de 2007 de s’entourer de plusieurs compétences pour étudier les qualités et dysfonctionnements du secteur puis définir le projet dans toutes ses composantes urbaine, commerciale, juridique et financière.
Le projet actuel s’est imposé comme le plus pertinent pour recréer un cœur de ville dynamique mais aussi comme le plus réaliste des différents scénarios envisagés.

Nous avons choisi de lancer très en amont une consultation en vue du choix d’un groupement promoteur-investisseurs-architectes, afin de s’assurer de la confiance sur la durée de partenaires économiques dans ce projet complexe. »

 

WILLEM PAUWELS

Directeur de PARIS SUD AMÉNAGEMENT

« Le projet, qui implique démolitions, constructions, transferts de commerces, ce dans un temps volontairement court pour réduire la gêne occasionnée par les chantiers, représente un défi d’ampleur. Le projet est désormais acté, il a été amendé suite aux remarques des Massicois début 2012. Nous passons de la phase de conception au temps de la réalisation.

Les travaux démarreront mi-2013, par la création d’un parking provisoire de plus de 100 places, à proximité de l’église Saint Paul, parking qui sera livré début 2014.

 

 

CHRISTOPHE HORVATH

Responsable d’opérations « Franciades-Opéra »

« Le projet des Franciades est au carrefour de plusieurs mondes aux problématiques complexes (commercial, architectural, technique et juridique) dans un cadre urbain dense en termes d’habitants et d’équipements.

Malgré cette multitude de domaines dont chacun possède ses propres logiques, l’objectif reste commun et consiste à trouver le juste équilibre dans la bonne réalisation du projet et la recherche d’un aménagement abouti dont toutes les composantes auront été maitrisées. Mon rôle consiste à approfondir le projet et à anticiper les problèmes pour y répondre au plus vite. Ainsi, bien qu’étalé sur plusieurs années, le projet est jalonné d’une succession d’impératifs rapprochés à traiter. Il faut savoir s’adapter à différents interlocuteurs dont les intérêts divergent souvent : des investisseurs aux architectes en passant par les techniciens et les propriétaires.

Mon objectif prioritaire ? Faire en sorte que le projet des Franciades réponde aux exigences de qualité ainsi qu’aux attentes des habitants avec un échéancier et un budget maitrisés. Pour ce faire, j’assure un suivi rigoureux de l’évolution du projet et des différentes étapes. Je mobilise chaque interlocuteur afin d’œuvrer ensemble pour offrir un cadre de vie agréable qui participer à la mise en valeur du quartier. »

 

CHRISTOPHE BRETEAU

Responsable opération construction équipements publics

« Construire des parkings publics de qualité dans des délais et des coûts compatibles avec les attentes de la Ville et dans lesquels les futurs utilisateurs se sentiront bien et en toute sécurité, telle est la mission qui m’a été confiée.

Le respect de ces exigences passe impérativement par un partenariat et un échange de tous les instants avec le bureau d’études et l’architecte qui ont été désignés pour la réalisation de ces projets mais également par un suivi permanent de la bonne exécution des missions confiées aux différents prestataires techniques, à savoir le Bureau de Contrôle, le Coordonnateur de Sécurité et de Protection de la Santé, le Géomètre, le Géotechnicien, ..

Seule une collaboration fructueuse avec les élus et les services techniques de la Ville, formalisée notamment par des points d’étapes complets et réguliers, peut nous permettre de nous assurer in fine, une livraison de bâtiments qui satisferont aussi bien la collectivité que les futurs utilisateurs. »

 

FRÉDÉRIC MARCHE

Responsable projet Foncier, Cabinet SEGAT

« Au cours des mois de mai et juin 2012, SEGAT a effectué une mission sur site auprès de l’ensemble des  commerçants des Franciades. Une grande majorité d’entre eux a coopéré de façon très constructive et c’est ainsi que des rendez-vous individuels ont pu être organisés avec tous ceux qui ont souhaité participer.

A l’ occasion de ces rencontres nous avons pu préciser ou présenter si besoin était,  les grandes lignes du projet de PARIS SUD AMÉNAGEMENT et le calendrier prévisionnel. Puis à l’aide d’un questionnaire rempli avec les commerçants,  nous avons tout d’abord dressé  une synthèse de l’activité actuelle puis nous avons cherché à savoir de quelle façon ils s’inscrivaient dans le projet, quels étaient leurs souhaits, en termes de superficie et de loyer et  s’ils avaient des  besoins spécifiques relatifs à l’activité exercée.

Enfin nous avons collecté les baux et documents comptables nécessaires au calcul des indemnités  auxquelles peuvent prétendre les exploitants en fonction de l’option  retenue, éviction ou transfert. »

 

FRÉDÉRIC BLEROT

Architecte associé – Richez Associés – mandataire de l’équipe de maîtrise d’œuvre des équipements publics
Mandataire du groupement de maîtrise d’œuvre Richez Associés, architecte, urbaniste et paysagistes et de SNC Lavalin, bureau d’étude

« Concevoir un parking fonctionnel et beau à la fois, sécuritaire et attractif dans le respect de l’enveloppe budgétaire et du planning, telle est la commande qui nous a été passée par PARIS SUD AMÉNAGEMENT.

Le parking doit être un bâtiment dont toutes les fonctionnalités d’accessibilité doivent être traitées :

c’est un bâtiment intermodal, où l’automobiliste change de statut, il devient piéton, visiteur, travailleur, ou usager d’un autre mode de déplacement : vélo ou bus !

Du point de vue de l’utilisateur, attirer l’automobiliste dans un parking, c’est lui demander un effort important, même s’il n’a objectivement pas le choix…

Ainsi tous les moyens sont bons pour rendre le parking plus chaleureux, attractif et confortable : lumière naturelle, effet de matière, signalisation et transparence seront développés pour ce parking ».

 

MARIE SIMONET

Chargée d’Etudes Environnement
et Territoires CAP TERRE
Assistant au Maître d’Ouvrage Développement Durable de la ZAC Franciades-Opéra

« La Société Cap Terre a été missionnée pour accompagner PARIS SUD AMÉNAGEMENT, aménageur de la ZAC Franciades-Opéra, en tant qu’Assistant à Maîtrise d’Ouvrage Développement Durable.

La mission de Cap Terre repose sur la démarche AEU (Approche Environnementale de l’Urbanisme) mise en œuvre par l’ADEME, et décline les grands principes de la HQE® à l’échelle du projet d’aménagement afin d’initier une démarche intégrée de conception du projet de ZAC.

Au travers de ces prestations, Cap Terre assure la transversalité du regard porté sur le projet, la cohérence entre les acteurs concepteurs et entre les thématiques de développement durable abordées. Nous sommes à la fois garants de la réponse apportée par le projet à la règlementation environnementale et de la pérennité des ambitions de développement durable à toutes les phases du projet.

Notre travail consiste également à articuler les échelles de réflexion et de projet :

  • Projets communaux et intercommunaux
  • Fonctions de la ZAC et de son quartier dans la ville
  • Liens entre les quartiers
  • Fonctionnement interne de la ZAC
  • Espaces publics de la ZAC
  • Lots privatifs et bâtiments de la ZAC».

 

LUC DE SEZE

SCO : Ordonnancement Pilotage et Coordination générale

« Le quartier des Franciades-Opéra est un quartier particulièrement animé et vivant dans la ville de Massy. Le projet de rénovation de ce site devra respecter toutes les activités du quartier et garantir une bonne cohabitation des chantiers avec les riverains pendant toute la durée des travaux.

Le rôle du pilote de ZAC, dont la mission a été confiée à La SCO,  sera particulièrement important afin de mettre en place un phasage des différentes opérations et l’organisation des chantiers et  limiter  l’impact de ces chantiers sur l’activité existante du quartier et de minimiser  les  nuisances auprès des habitants.

La SCO devra donc être à l’écoute de l’ensemble de la population du quartier, appréhender toutes les contraintes de fonctionnement des différentes activités et des chantiers et élaborer les outils d’organisation permettant une bonne co-activité entre les différents acteurs des projets  et la population locale.

Une Charte de conduite de chantier sera rédigée et signée par tous les responsables des opérations. Par la signature de cette charte les entreprises intervenant dans ces projets s’engagent à respecter les contraintes particulières du quartier et  à utiliser tous les  dispositifs  permettant de respecter l’environnement proche des chantiers et de minimiser les nuisances auprès des riverains.

La SCO sera vigilante tout au long des travaux sur la mise en place de ces procédures par les entreprises  et  restera constamment à l’écoute des riverains  afin d’adapter les dispositifs de chantier par rapport aux retours qui pourront être faits par les riverains.

La SCO est déjà intervenue dans de nombreux projets de réhabilitation urbaine notamment dans des quartiers de centre-ville  et a pu adapter les outils de management et d’organisation par rapport à la réalité du terrain. »

 

Nexity

Filiale du premier groupe immobilier intégré français, Nexity Créateur de quartier est spécialisée dans la création de quartiers et de projets immobiliers de grande taille, complexes et innovants. Elle réalise environ 1 000 logements par an, correspondant à la création de 4 ou 5 quartiers nouveaux.

 

Sodes

Créée en 1981, Sodes a pour métier la promotion immobilière de commerces en pied d’immeuble. Sodes assure la maîtrise d’ouvrage pour le compte de sa foncière intégrée, Presbourg Kléber Immobilier, qui conserve les locaux construits dans un patrimoine représentant aujourd’hui environ 100 000 m2 de locaux commerciaux.

 

YANN DOUBLIER

« La conception architecturale est essentielle dans notre stratégie.

Nous avons tenu à sortir des conceptions conventionnelles pour apporter une réflexion urbaine vraiment originale. D’où le choix de TVK, dont la proposition d’îlots poreux était plutôt audacieuse puisque nous sortions un peu du cahier des charges, mais nous y croyions tellement que nous l’avons défendue jusqu’au bout. Nous voulions aussi une architecture apaisée. Les quartiers de logement social ont souvent été le lieu de toutes les expérimentations architecturales, et les gens qui y vivent ne veulent pas de grands gestes architecturaux condamnés à se démoder, ils aspirent au contraire à retrouver des codes plus « bourgeois ». La conception architecturale est essentielle dans notre stratégie, qui organise la mixité à l’intérieur du programme. Les habitants sont très attachés à leur quartier, il faut leur montrer que le projet est aussi fait pour eux, d’où des logements en accession à prix maîtrisé. Mais il faut aussi attirer de nouveaux habitants.

Nous visons de jeunes ménages primo-accédants : pour les inciter à s’installer dans ce quartier, il faut leur proposer des logements assez compacts pour rester dans des prix raisonnables, mais atypiques avec des duplex ou des patios. Le travail sur les volumes est ici absolument essentiel ».

 

BÉATRICE LALLEMAND

Secrétaire Générale de SODES

« La réhabilitation du quartier des FRANCIADES est un des projets phares de la SODES.

En effet, l’enjeu est à la fois urbanistique, architectural et économique. Il s’agit en plein cœur de ville, face à l’Opéra, de substituer un ensemble commercial dégradé jouxtant  une nappe de parkings, un véritable cœur de ville composé d’immeubles très qualificatifs au rez-de-chaussée desquels se réinstalleront les commerces existants dans la phase 1 et des nouvelles activités dans la phase 2.

La SODES a déjà réalisé plusieurs opérations de restructuration de cœur de ville à Orléans, Toulouse, aux Ulis.

Les transferts des commerces sont gérés au cas par cas. Accompagner des commerçants qui  rencontrent de grandes difficultés depuis plusieurs années dans des opérations de transfert vers des emplacements dont la commercialité est bien meilleure, est extrêmement gratifiant car pour eux c’est le début d’une vie nouvelle.

Mieux installés, mieux vus, mieux desservis et plus facilement accessibles à  la fois par le piéton et par la voiture, leurs activités peuvent se développer pleinement, ils deviennent de vrais acteurs économiques du développement de la ville.

L’apport de nouvelles enseignes vient en complément pour  renforcer l’attractivité du nouveau centre-ville.

La SODES restant propriétaire des commerces qu’elle construit, gère l’équilibre du marchandising. Après la fin des travaux,  constater que la vie est revenue dans les nouveaux quartiers, voir les clients circuler, faire leurs courses, aller boire un café en sortant du supermarché, acheter une baguette de pain, est un véritable plaisir qui récompense largement les efforts faits pour braver les difficultés liées à ces opérations longues et complexes. »

 

PIERRE-ALAIN TRÉVELO

Architecte urbaniste TVK

« Pour nous, la question du contexte se pose avant tout en termes d’espace public

Nous n’avons pas particulièrement cherché à nous inscrire dans une relation formelle avec l’architecture de l’Opéra ou celle des barres de logements, ce qui nous semble être un faux débat. Ce qui importe davantage, c’est la manière dont les usagers de ce quartier traversé par de très nombreux flux vont utiliser l’espace public. Les grands ensembles sont d’ailleurs des systèmes urbains dans lesquels le sol est prépondérant puisqu’ils ont été conçus au départ comme de grands jardins continus dans lesquels on plaçait des immeubles de logements. Évidemment, l’idée n’a pas été menée au bout. La résidentialisation, c’est-à-dire la privatisation de l’espace public, qui est souvent la solution retenue, n’en est pas une ici car nous sommes clairement dans une centralité du fait de la présence des commerces et de l’Opéra. […]

Nous avons choisi une typologie d’îlots hybrides qui apporte un supplément d’identité et d’ambiance par rapport aux formes que l’on connaît, les îlots fermés, la rue traditionnelle avec ses commerces en pied d’immeuble, ou bien la galette de commerces sur laquelle on vient poser des logements en recul par rapport à la rue. Ici, les deux fonctions sont clairement séparées et les rez-de-chaussée commerciaux nettement marqués, mais, au sol, tout se perçoit. Les volumes découpés et la présence très forte des jardins suspendus créent une situation particulière qui apporte son image propre au quartier. Par ailleurs, la présence des logements au-dessus des commerces et la densité du programme permettent de structurer le quartier autour de véritables pièces. Cela sera très différent des îlots bas purement commerciaux qui existent aujourd’hui. Cette densité et cette mixité vont donner une tout autre signification aux flux ».

 

 

FERMER
La genèse du projet

Étudié à partir de 2006, le projet s’inscrit dans la politique de renouvellement urbain déjà engagée par la Ville. A partir de plusieurs scénarios a été élaboré une synthèse, cette dernière a été modifiée en 2010 après l’identification de contraintes techniques. Finalement c’est le  projet de TVK reprenant le principe de la diagonale qui fut lauréat de la consultation menée par la Ville.

Du projet urbain défini par l’Atelier Amar…

Etudié à partir de 2006, le projet s’inscrit dans la politique de renouvellement urbain déjà engagée par la Ville sur le secteur voisin de Bourgogne-Languedoc. Première étape d’une réorganisation progressive du quartier, il vise à dynamiser la centralité que constitue déjà Franciades-Opéra à l’échelle du quartier et de la ville tout entière.

Dès 2007, la Ville a confié aux cabinets Albert AMAR architecte urbaniste / CUSHMAN & WAKEFIELD / ETC / SEM 92 des études de faisabilité pour la restructuration du secteur des Franciades intégrant aussi bien les aspects architecturaux, urbains, commerciaux que juridiques et financiers.

A partir de plusieurs scénarios très contrastés, un scénario de synthèse a été élaboré permettant de lancer les études pré-opérationnelles.

Le plan directeur d’aménagement prévoyait la création de trois îlots constructibles distincts à l’emplacement actuel du centre commercial et de la place de France. Ces trois îlots étaient séparés par l’espace public requalifié et des voies permettant une bonne accessibilité au site et réunissant des conditions de circulation adaptées.

 

Ce scénario a été modifié en 2010 après l’identification de contraintes techniques entraînant des surcoûts financiers trop importants et un phasage opérationnel trop long.

Cette nouvelle réflexion sur la stratégie de restructuration des Franciades a permis de reconfirmer les objectifs de restructuration du secteur à savoir :

  • Restructurer le centre commercial des Franciades en un centre de quartier attractif et compléter l’offre commerciale d’un point de vue qualitatif ;
  • Désenclaver l’offre commerciale en créant une ouverture sur l’Avenue Saint Marc ;
  • Créer un linéaire commercial conséquent et viable sur les rues circulées en rez-de-chaussée d’immeubles de logements avec l’objectif de créer un cœur de ville ;
  • Prolonger la rue du théâtre vers la rue des Canadiens ;
  • Requalifier les espaces publics du secteur ;
  • Réorganiser l’offre de stationnement ;
  • Ouvrir un axe de circulation devant l’opéra ;
  • Conserver l’immeuble de 45 logements existants au sein de la copropriété et les commerces au pied de cet immeuble

Le projet s’est ainsi orienté vers une construction sur une partie de la place de France associée à une démolition partielle du centre commercial.

Les conditions à respecter dans le cadre de ce projet ont été confirmées à savoir que l’activité commerciale soit maintenue sur site durant toutes les phases de chantier, que la solution retenue soit la moins coûteuse possible pour la Ville et que l’opération se réalise dans les délais les plus courts dans une optique forte de développement durable.

… Au projet de l’agence d’architectes TVK

Le  projet de TVK reprend le principe de la diagonale du projet d’origine permettant une mise en perspective de l’opéra depuis l’avenue Saint Marc.

Le groupement TVK / ANTONINI DARMON / MIKOU DESIGN STUDIO a été choisi dans le cadre de la consultation des opérateurs lancée par la Ville. En effet, à l’issue de cette consultation, le promoteur NEXITY associé à l’investisseur de commerces SODES et au groupement d’architectes TVK / ANTONINI DARMON / MIKOU DESIGN STUDIO a été désigné lauréat par un jury.

La perspective vers le parc de la Corneille est maintenue.

Partant de ces deux axes, TVK propose des passages secondaires ainsi que des placettes.

FERMER
Histoire / origine

Situation

Le quartier des Franciades est un vaste ensemble érigé dans les années 60-70 par les architectes Jean Balladur et Jean Duthilleul. Dans les années 90, ce centre commercial est devenu un pôle culturel avec l’ouverture de l’Opéra étoffé plus tard par d’autres organismes. Mais aujourd’hui Franciades-Opéra souffre d’une absence de stratégie commercial collective et d’un bâti peu attractif malgré une abondante présence d’équipements publics collectifs et d’institutions.

Franciades-Opéra est le cœur du quartier Massy-Opéra, vaste ensemble érigé dans les années 60-70, qui s’est vu adjoindre dans les années 90 un pôle culturel de grande envergure avec l’ouverture de l’Opéra

Classé aujourd’hui en Zone Urbaine Sensible, le quartier représente près de 40% de la population massicoise (18 000 habitants environ) et occupe une superficie de 116 hectares soit 12% du territoire.

La ZAC Franciades-Opéra se développe autour de la Place de France et du centre commercial des Franciades. La ZAC Franciades-Opéra s’étend sur près de 7,3 hectares. Elle est limitée à l’Ouest, par l’avenue Saint-Marc, à l’Est par l’avenue de France et la rue du Théâtre, au Sud, par la place des Italiens, l’allée Barbara et la rue du Théâtre et au Nord par le parc de la Corneille et la place des Néerlandais.

       

 

Franciades-Opéra est l’un des principaux pôles d’animation de la ville en raison de la présence de l’Opéra (40 000 spectateurs par an), d’un cinéma de 3 salles (100 000 visites par an), de la Caisse primaire d’assurance maladie, de la médiathèque Jean Cocteau (10 000 usagers) et du centre commercial qui a donné son nom au cœur de quartier. Ce quartier bénéficie d’équipements structurants : institut hospitalier, centre omnisports, Opéra mais également des équipements de proximité de qualité (écoles, crèches, maisons de quartier, poste…).

Le quartier est à proximité de deux gares importantes : celle des Baconnets (RER B) et la future gare Massy Opéra sur le réseau du Grand Paris.

Jean Balladur et Jean Duthilleul architectes des grands ensembles de Massy et Antony

Les grands ensembles souhaités par l’Etat au milieu des années 1950 pour répondre aux immenses besoins de logements et d’équipements ont été imaginés par plusieurs grands architectes français dont l’empreinte est aujourd’hui encore visible. Les grands ensembles d’Antony et Massy ont été imaginés par Jean Balladur et Jean Duthilleul qui chacun à leur façon ont marqué de leur style ces lieux de vie.

Jean Balladur, né à Smyrne (aujourd’hui Izmir, Turquie) en 1924, est décédé à Paris en juin 2002.
Après des études secondaires puis littéraires en khâgne, il interrompt ses études pour participer à la Résistance. À la Libération, il s’inscrit à l’École des beaux-arts, obtient son diplôme en 1954. Il suit parallèlement un court stage dans l’agence de Le Corbusier mais est d’abord séduit par l’esthétique des architectes du Bauhaus qui lui inspireront l’immeuble de la Caisse centrale de réassurance, rue de la Victoire (1955-1957), l’hôpital Claudius-Regaud, 26 rue d’Ulm (vers 1960-1962) à Paris. En 1963, il est nommé architecte en chef dans le cadre de l’aménagement du littoral Languedoc-Roussillon, notamment pour la station balnéaire de La Grande-Motte et Port Camargue. S’inspirant d’Oscar Niemeyer, il utilise toutes les possibilités plastiques du béton.

Jean Duthilleul, né en 1913 au Grand-Pressigny (Indre-et-Loire) est décédé en 2010 à l’âge de 96 ans. Architecte résolument moderne, il est l’un des concepteurs du premier grand ensemble de Massy-Antony et de son grand centre commercial à ciel ouvert, le plus grand jamais conçu à l’époque. Dans les années 1960, à la demande d’André Malraux il conçoit, associé au scénographe et architecte Pierre Sonrel de nombreuses maisons de la culture à Bourges, Amiens ou Orléans. Il utilise souvent la pierre massive, et l’acier là ou d’autres préfèreront le béton. C’est le cas de l’église Saint-Jean-Marie-Vianney à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) en 1961 ou des villas du jardin communautaire à La Celle-Saint-Cloud (Yvelines).

Un constat partagé : une centralité obsolescente

L’animation de secteur Massy-Opéra est le résultat de la présence et de l’offre des activités économiques, des équipements publics collectifs et des institutions. Ces équipements sont souvent localisés en retrait des voies principales les rendant peu visibles et d’accès parfois compliqué.

La difficulté majeure est en effet l’accessibilité délicate du site et son organisation enclavée. L’absence d’ouvertures sur les voies importantes contraint à faire des détours et amoindrit l’activité, l’attractivité et le développement du quartier.

Avec ses 90 magasins, le centre commercial des Franciades fut dans les années 1960 l’un des fleurons de l’industrie naissante des centres commerciaux en France ; il est aujourd’hui vieillissant, entravé dans son renouvellement par son statut juridique. Le centre commercial tourne le dos à l’avenue Saint Marc, une des principales voies de desserte des immeubles. D’une manière générale, les locaux commerciaux présentent un état général moyen voire dégradé. Il souffre d’un vieillissement général et de dysfonctionnements dans son organisation spatiale.

Par ailleurs, le centre souffre de handicaps majeurs : absence de stratégie commerciale collective, bâti peu attractif.

Les espaces publics ne sont plus adaptés aux besoins quotidiens des habitants et favorisent les déplacements automobiles avec une offre de stationnement concentrée sur la place de France, au détriment des déplacements doux (piétons et vélos).

Le secteur souffre donc d’une desserte et d’une organisation « enclavées » ainsi que d’une image dépassée tant pour ses espaces publics que son équipement commercial.

FERMER

« Retour